gallery

SHAMAÏ HABER, 1922-1995
Sculpture en plaques d’inox soudées, c. 1980.

156 x  100 x 80  cm 

Né à Lodz en Pologne en 1922, il est encore enfant lorsque sa famille vient s’établir en Palestine en 1935. Il obtient le diplôme de l’école des beaux-arts de Tel-Aviv. Il s’installe à Paris en 1949 et décide de tailler la pierre en 1951. Peu après, il renonce à la figuration, comprenant que la relation entre une forme et une autre est aussi forte que les formes elles-mêmes. Selon les mots de Monique Faux « sa démarche s’affirme dans la tradition orientale et dans la gravité religieuse du geste par rapport aux forces vives emprisonnées dans la matière« . Avec les formes les plus simples et le plus austères, Haber conçoit une oeuvre monumentale comme un assemblage de volumes distincts et séparés, en étudiant les rapports d’échelle sur place, en fonction d’un lieu.

A partir de 1973, et jusqu’au milieu des années 80, Haber emploie l’acier puis l’acier inoxydable. Partant de simples tiges, barres ou plaques de faible section, il débite des milliers de petits morceaux identiques, qu’il amasse, assemble par points de soudure successifs – qu’il « accumule » avant la lettre – et polit, pour édifier des blocs énormes, aux contours imprécis et aux innombrables facettes, extraordinairement compact pour la plupart. Ainsi hors d’échelle, Haber « fait ses gammes à l’atelier », dit-il lui même, avec des petits cubes de métal… pour agir ensuite de manière plus grandiose au dehors.

L’homme de théâtre Peter Brook dira de lui : « Dans ses sculptures, on trouve des montagnes, des grottes, des villes, des cascades, et l’oeil devient une fourmi quand il s’aventure parmi elles.’

Les sculpteurs du métal, Dominique Dalemont, Ed. Somogy, Paris, 2006, p. 353

Expositions personnelles :

- 1954, Galerie de Beaune, Paris.
-1956, Galerie Bellechasse, Paris.
-1958, Galerie Espace, Amsterdam.
- 1960, Stedeljik Museum, Amsterdam.
-1960, Musée Bourdelle, Paris.
-1981, Galerie Fuji, Japon.

Oeuvres dans les musées :

- Stedelijk Museum, Amsterdam, Pays Bas.
- Kroller-Muller Museum, Otterlo, Pays Bas.
- Museum des XX Jahrhunderts, Vienne, Autriche.
- Open Air Museum, Hakone, Japon.
- Musée Sogetsu, Tokyo, Japon.
- Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.
- Musée Israël, Jérusalem, Israël.

Monuments, sculptures en plein air, oeuvres dans l’architecture :

- Sans titre, 1962, granit, Nabi Rubin.
- Cascade, 1964, eau et rocher, Vondelpark Amsterdam.
- Sculpture Paysage, 1965, terre, béton, granit, oliviers, Jérusalem.
- Sculpture Paysage, 1967, granit, La Haye.
- Sculpture Paysage, 1969, granit, terre, ardoise, Lycée mixte, Tarare.
- Sculpture Paysage, 1970, granit, terre, IUT Amiens.
- Sculpture Paysage, 1970, granit, terre, Chelles.
- Sculpture Paysage, 1971, granit, macadam, saules, IUT Lyon.
- Sculpture Paysage, 1973, granit, Faculté des Sciences, Mâcon.
- Sans titre, 1973, granit de Bretagne, Maison des Sciences de l’Homme, Paris.
- Sans titre, 1973, granit, macadam, terre, IUT, Le Creusot.
- Environnement Sculptural, 1976, granit, Lésigny.
- Sans titre, 1976, granit, Lycée Jean Jaurès, Reims.
- Sans titre, 1977, marbre, lierre, Ville Nouvelle du Vaudreuil.
- Sans titre, 1980, béton, pierre, végétation, Ville Nouvelle de Melun-Sénart.
- Fontaine du Creuset-du-Temps, 1988 Place Catalogne, Paris.

Bibliographie: 

- Trois jeunes sculpteurs, Luce Hootin, L’oeil n°63, mars 1960,pp.56-59.
- Dictionnaire de la sculpture Moderne, Hazan, 1960, p.127.
- Shamaï Haber, catalogue exposition Galerie Fuji, Tokyo, 1981.
- La sculpture moderne en France depuis 1950, Jianou, Arted Editions d’Art, Paris, 1982, p. 147.
-Les sculpteurs du métal, D. Dalemont, Ed. Somogy, Paris, 2006, p. 353.

précédent
suivant
suivant