gallery

Jean PROUVE

Cloison intérieure à persiennes à quatre panneaux, 1952.
(Il existe également un modèle à 3 panneaux).
Provenant des six des grands appartements de l’Unité d’habitation Air France de Brazzaville, Congo. Neuf exemplaires retrouvés en plus ou moins bon état.

Ailettes fixes en tôle d’aluminium striée, huisseries en tôle d’acier pliée, l’ensemble laqué gris ou ivoire. Les deux panneaux latéraux sont conçus pour se fixer aux murs, les deux panneaux centraux sont des portes montées sur charnières à gonds. Becs de cane (poignées de portes) en aluminium moulé, de marque « Bricard » utilisé par Jean Prouvé dès les années 30 jusqu’à la fin de sa carrière.

Chaque panneau : largeur 90 cm, hauteur 211 cm.

Bibliographie

- Les plans de logements des Archives Charlotte Perriand mentionnent simplement les emplacements des cloisons.
- Courrier des Ateliers Jean Prouvé à Charlotte Perriand en date du 18/09/51, questionnaire de Tarride et mot manuscrit de Prouvé (sic) « Teinte (…) des portes persiennées (…) Doit-on laisser les ailettes des portes aluminium naturel »
- Courrier des Ateliers Jean Prouvé à Steph Simon en date du 13/12/51 (sic) « Les portes persiennes sont en cours de dessin exécution »
- Peter Sulzer, Jean Prouvé vol. 3 1944-1954, Ed. Birkhauser, Bâle, 2005, p. 302, n°1262.2 : « Unité d’habitation Air France, Brazzaville. Les Ateliers Jean Prouvé ont étudié et réalisé (…) des cloisons persiennées. »

 

 

précédent
suivant
suivant